Pass Culture : voyage en terre romaine !

­Des ruines antique de la ville, à la visite du chantier archéologique de la nécropole de Saint-Just de Valcabrère, en passant par le musée archéologique départemental, plusieurs classes de latinistes de Haute-Garonne se sont plongées dans la ville de Saint-Bertrand-de-Comminges antique, le temps d’une journée !

Ce projet a pu se mettre en œuvre avant tout grâce au dispositif du Pass Culture qui cherche à favoriser l’accès à la culture aux jeunes, en révélant la richesse culturelle des territoires. Depuis 2019, il existait une offre individuel qui permet aux jeunes de bénéficier d’un crédit en fonction de leurs âges pour les encourager dans leur choix personnels. Mais depuis janvier 2022 ce dernier a été étendu aux collèges et lycées. Cette offre collective permet aux professeurs de financer des activités d’Éducation Artistiques et Culturels (EAC) accessibles dès la classe de 4e, jusqu’en terminale. Si c’est une véritable aubaine pour les établissement qui obtiennent alors une aide pour financer des projets, s’en est également une pour les acteurs culturels. Ils peuvent alors développer de nouvelles actions de médiations et de valorisations avec ces publics ! Et quoi de mieux que la culture scientifique et l’archéologie pour découvrir et comprendre notre patrimoine et territoire !

Notre association a sauté sur cette belle occasion de développer de nouvelles thématiques tel que :

  • Archéologie de nos origines
  • L’hygiène en Méditerranée, l’exemple des Grecs et des Romains.
  • Se nourrir à l’époque Médiévale
  • Archéologie de la Seconde Guerre Mondiale
  • Archéologie de l’esclavage

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter par mail : mediation@grottesarcheologies.com

C’était également une opportunité pour organiser des sorties sur le terrain ! L’association s’est alors tournée vers la ville de Saint-Bertrand-de-Comminges, si riche en histoire, traces et vestiges archéologiques pour certains encore enfouis ! C’est à William Van Andriga (responsable des fouilles de Pompéi) et son équipe de fouilleurs qu’a été donné la quête de continuer les études de la ville antique. Depuis 2018, les recherches archéologiques se maintiennent sur de la nécropole de Saint-Just de Valcabrère menées par William. Toujours dans cette vision de partager les sciences avec autrui, la visite de la ville antique ne pouvait alors se faire sans un détour par ce chantier archéologique ! Les jeunes ont pu alors voir des fouilles se dérouler sous leurs yeux accompagnés par deux médiatrices du site, pour une visite riche en explications ! Avec un peu de chance, ils ont pu apercevoir non seulement des archéologues pleins de poussières mais aussi du mobilier et des structures archéologiques tout fraichement déterrés !

Vue du chantier de fouille de Saint-Just de Valcabrère avec en fond la basilique et un groupe en pleine visite (c) William Van Andringa 2022
Vue du chantier de fouille de Saint-Just de Valcabrère avec en fond la basilique et un groupe en pleine visite (c) William Van Andringa 2022

Pour compléter le voyage temporel, une visite ludique des ruines antiques a conclu la matinée dans la ville basse. Elle a été crée et menée par Joséphine Allard antiquisante spécialisée dans la religion des Romains et actuellement en service civique au sein de l’association. Les élèves par groupe ont pris chacun un rôle de l’époque (marchande de tissus, les boulangers ou encore les magistrats…) et ont dû mener une enquête pour trouver les coupables ! En effet, un groupe aurait manqué à son devoir en oubliant d’effectuer la cérémonie pour le grand Hercule. C’était alors l’équilibre de la cité entière qui était compromise ! Seule une déambulation dans la ville antique et des petits défis a relever pouvaient aider nos enquêteurs à résoudre ce mystère et trouver les auteurs de cet acte.

Des élèves sur le forum de la ville basse de St Bertrand de Comminges (c) collège Salies-du-Salat
Des élèves sur le forum de la ville basse de St Bertrand de Comminges (c) collège Salies-du-Salat

L’après-midi a été consacrée à la ville haute ! La découverte des vestiges antiques ne pouvait pas être complète sans un passage par le musée archéologique départemental, qui a produit des visites ludiques pour les plus jeunes. Pour finir cette journée bien remplie et repérer les deniers secrets de la ville, les élèves se sont promenés en autonomie dans la cité à la recherche des vestiges de réemplois !

Cette journée a pu être reproduite plusieurs fois dans le courant du mois de juin grâce notamment à l’intermédiaire d’Artela-Cnarela, une association régionale qui vise à partager et défendre les langues anciennes par laquelle nous avons diffusé le projet. Ce n’est pas moins de 4 établissements qui ont répondu à la proposition de visite de la ville. Au total près de 200 jeunes latinistes ont pu participer à cette expérience de la 5ème à la 1re.

Si le dispositif Pass Culture ne concerne pas les établissements du supérieur, notre projet a aussi intéressé l’Université Jean Jaurès pour des étudiants en lettres Classiques en master et en licences. Nous avons pu également organiser une journée exclusive avec l’intervention de Martine Joly qui s’est déplacée spécialement pour la journée et nous la remercions chaleureusement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s