HoN – décembre 2016

Nous voici repartis pour une troisième mission HoN, Human origins in Namibia,  dans le nord-est de la Namibie, à la recherche d’un nouveau morceau du « berceau de l’Humanité ». Nous sommes à nouveau au cœur des Aha Hills, à la recherche de grottes et de fossiles d’Hominidés anciens…

Namibie carte décembre 2016

Marc 15

Marc 53Les premières missions exploratoires, « en aveugles », ont permis de chercher des points de repères, de comprendre la géologie et la géomorphologie de la région (voir missions 2015). Nous sommes allés chercher quelques exemples de grottes connues au Botswana, pour mieux connaître ce que nous cherchions. Il fallait se faire une idée des méthodes et moyens à mettre en œuvre (voir mission avril 2016). Au programme cette fois-ci : la suite des reconnaissances au Botswana et l’exploration systématique des collines Aha namibiennes. L’objectif, en traversant l’ensemble du massif, selon un axe sud-nord, le long de la frontière entre la Namibie et le Botswana, étant de recouper toutes les structures géologiques et donc tous les types de roches qui sont susceptibles de contenir des grottes.

Marc 21
Namibie, quelque part au sud de Tsumkwe, pan des éléphants, étape vers le Botswana. Premier matin dans le désert du Kalahari, le 3 décembre, après une nuit au milieu des éléphants (c) M. Jarry.

Marc 76Le 2 décembre 2017, après 8 heures de ces grandes pistes rectilignes qui traversent le Kalahari depuis Windhoek, la capitale, nous arrivons dans la nuit, un peu égarés, non loin de Tsumkwe, à l’ouest des Aha Hills, près d’un pan (lac/mare temporaire dans une dépression). Le 3 décembre, après une nuit entourée d’éléphants venant s’abreuver dans la mare, nous nous réveillons dans un paysage lunaire. Départ pour le Botswana, où nous allons notamment explorer le gouffre de Waxhu north, que nous avions dû abandonner à la précédente mission, à cause d’une rencontre imprévue avec quelques lionnes.

Francis08
Botswana, Aha Hills, Aha Dancing Spot, retour pour la troisième fois dans cet endroit, le meilleur camp de base pour explorer les Waxhu Caves. Nous y passerons deux nuit (c) F. Duranthon.
Francis05
Botswana, Drotsky caves, le type de brèche fossilifère que nous recherchons en Namibie (c) M. Jarry.

Le 4 décembre, Botswana, nous retournons, au profit du tournage d’un documentaire sur la mission, aux grottes Drotsky, classées Unesco. C’est une occasion de plus de se faire l’œil à ce que nous cherchons et de revoir aussi les impressionnantes figures de corrosions présentes dans cette  immense grotte. Nous plantons le campement au Aha Dancing spot pour préparer l’exploration du gouffre de Waxhu north; notamment par la répétition des manipulations de cordes.

Marc 50

Le 5 décembre, nous descendons dans la cavité de Waxhu North, après une prudente marche d’approche. C’est une magnifique doline qui donne accès à un profond puits.  Cela démontre une fois de plus que le massif est bien karstifié, au profit de failles et de plans de schistosités. Il peut donc bien y avoir des grottes sous le sable du Kalahari, même si ce dernier doit nous masquer une grande partie des potentielles cavités.

Marc 32
Botswana, sur la piste du retour vers les Aha Hills namibiennes. De nombreux orages , parfois violents, ont « animé » cette session (c) M. Jarry.
Marc 84
Aha Hills, rencontre avec un superbe baobab pendant une marche d’approche (c) M. Jarry.

À partir du 6 décembre, retour en Namibie via Tsumkwe pour un réapprovisionnement en eau et essence. Nous nous enfonçons ensuite dans le bush. Le camp de base est planté juste à coté de la frontière, presque au milieu du massif des Aha Hills.  Les prospections dans les collines reprennent, selon une méthode maintenant classique : marche d’approche guidée par le GPS (éventuellement précédée par un drône), puis déploiement, en équipes, sur le flan des collines à la recherche d’indices, en gardant le contact grâce aux talkie-walkies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laurent14
Namibie, Aha Hills, prospections maintenant classiques dans les collines, ici une marche d’approche entre les collines (c) L. Bruxelles.

Laurent17Chaque jour, une ou deux lignes de collines sont ainsi explorées le long de  frontières, en commençant par le sud, soit à chaque fois environ une quinzaine de kilomètres dans une brousse dense, aux herbes encore hautes en cette saison. Par chance, la température n’est pas trop violente, contrairement à quelques orages, qui s’avèrent plutôt « rafraîchissants ».

Laurent34
Brèche, dans laquelle des éléments détritique (graviers divers et demain nous l’espérons des ossements) sont cimenté (c) L. Bruxelles.

Des brèches ont pu être repérées, même si elles ne témoignent pas forcément de la présence de grotte. Par contre la surprise est venue de la découverte de gros éléments de calcites, qui attestent de la présence d’anciennes cavités, même si pour l’instant nous n’avons pas pu avoir plus d’indices…

Francis28Au terme de cette troisième mission, assez méthodique et systématique, le bilan est un peu décevant. Quelques indices ont été repérés (plancher de calcite, quelques brèches…), la géologie est maintenant bien maîtrisée, mais pas de cavité pour l’instant… Les Aha Hills sont elles suffisamment karstifiées ? leur histoire n’est-elle pas trop lente ? Trop ancienne ? Le sable du Kalahari n’est il pas trop épais ? Ne nous cache-t-il pas à jamais les grottes profondes ? Les chances semblent minces de trouver des grottes et statistiquement encore moins des fossiles.

Marc 37

Le mission se termine avec une première reconnaissance dans la région de Grootfontein et d’Otavi. Les grottes pourraient y être mieux développées. Les connaissances rassemblées dans les Aha Hills, qui seront publiées, nous orientent  vers ce secteur prometteur de la Namibie…

Francis 40

Francis36
Région d’Otavi, futur terrain de prospections (c) F. Duranthon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Extrait du carnet de mission à la frontière Namibie-Botswana ((c) Marc Jarry)
 Passer sur les vignettes pour voir les légendes ou cliquer sur les vignettes pour visionner les photographies en diaporama :

Prochaine mission départ vers décembre 2017. Suivez nous en direct sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, ou Twitter), nous enverrons des nouvelles à chaque fois que nous aurons une connexion !

Francis02
Sur le chemin du retour vers la capitale. Encore des orages… (c) F. Duranthon.
francis
L’équipe de retour à Windhoek. De gauche à droite : Dominic Stratford, Maurice Ribière (documentariste), Gregory Dandurand, William Japhet (documentariste), Laurent Bruxelles, Marc Jarry et Francis Duranthon (c) F. Duranthon.

flèche retour pages précédente Retour aux carnets de la mission

LOGO HON v01fond gris foncé

Modèle logo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s