La vie associative

L’Assemblée générale

Cette année, l’Assemblée générale est en deux parties :

  • Ouvrez vos agendas et cochez la date du 4 mai 2021 ! L’événement se fera exclusivement en visioconférence de 18h30 à 20h.
  • Lors de la Fête de la Science, Jean-Paul Demoule, notre président d’honneur animera une soirée projection-débat avec de nombreux chercheurs et en partenariat avec La forêt électrique.

Vous êtes prévenus, plus d’excuses pour rater ces deux événements exceptionnels, pour les personnes non adhérentes pas de souci ! Voici le lien pour rejoindre notre charmante association : https://www.helloasso.com/associations/grottes-archeologies/adhesions/adhesion-2021

Fête de la Science avec Grottes&Archéologies vie associative

Notre président d’honneur : Jean-Paul Demoule

Professeur émérite de protohistoire européenne à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, il est membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Autrefois, il menait des fouilles dans le cadre du programme de sauvetage régional de la vallée de l’Aisne, ainsi qu’en Grèce et en Bulgarie. Il porte un intérêt aux problèmes de l’archéologie de sauvetage et participe à l’élaboration de la loi française sur l’archéologie préventive et à la création de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qu’il préside de 2001 à 2008.

Au cours de sa présidence de l’INRAP, puis par la publication d’ouvrages centrés sur la place de l’archéologie dans la société contemporaine il coordonne notamment la publication du colloque « L’avenir du passé, modernité de l’archéologie » en 2008, ouvrage prospectif quant à l’avenir de l’archéologie comme métier, ses nouvelles problématiques (archéologie du temps présent, archéologie contemporaine et industrielle, etc.). Jean-Paul Demoule fait partie des figures principales revendiquant une inscription de l’archéologie dans la compréhension du passé récent, ainsi qu’il milite pour la reconnaissance de l’archéologie comme vectrice d’une histoire spécifique de l’Homme.

Son ouvrage « Mais où sont passés les Indo-Européens ? » a obtenu en 2015 le prix Roger-Caillois de l’essai et le prix Eugène-Colas de l’Académie française.


La vie associative : paroles d’adhérents

Le témoignage vidéo

Voici l’interview d’un de nos adhérents les plus actifs ⬇⬇

Stephen Gambin, interview réalisée par Zacaria Courtaban

Merci infiniment à lui de nous avoir accordé de son temps. Bravo Stephen (c’est un exercice difficile) !!!

Témoignage de notre trésorière : Marie Le Plat

Entre rêve et réalité

Petite, Marie rêvait déjà de devenir archéologue, jusqu’à qu’une personne de ce milieu, lui pointe ses faiblesses en langues anciennes. Elle s’oriente désormais vers le métier d’institutrice, passionnée par les arts plastiques elle obtient son baccalauréat littéraire option art. Ensuite, direction l’Université Toulouse Jean Jaurès pour effectuer une licence en histoire de l’art, option archéologie. L’espoir de devenir archéologue renaît, la passion pour l’archéologie ressurgit et Marie enchaîne sur un master recherche sous la direction de François Bon.

Le M1 portait sur l’étude d’une collection lithique provenant du site archéologique de Brassempouy. Cette première année de master lui a permis d’acquérir des connaissances sur les études lithiques, mais aussi des compétences en rédaction bibliographiques.

Le M2 mêlait archéologie et dessin, un sujet bien plus personnel. Marie s’intéresse aux représentations lithiques publiées dans les articles scientifiques. L’objectif étant de comprendre en quoi le dessin technique nous aide à comprendre l’évolution de la recherche.

Planche de dessin lithique (Mas d’Azil), par Marie Soubira

Épanouissement dans le monde professionnel

à la suite de son master, Marie effectue un stage de 6 mois aux côtés de Marc Jarry à l’INRAP. Ce stage lui permet de dessiner des pièces lithiques et d’entrevoir l’archéologie préventive.

Quelques mois plus tard, elle est recrutée au Musée de l’Aurignacien, pour effectuer le récolement des collections. à la fin de son contrat, elle réalise la même chose au Musée de l’Aven d’Orgnac.

Pour finir, elle revient au Musée de l’Aurignacien en tant que chargée des publics, une véritable révélation. Elle peut se mettre au service des publics, participer à la valorisation des collections et la diffusion des savoirs est passionnant. Depuis 6 ans, elle est en charge de médiation et c’est  » tout aussi exaltant « . Marie a la chance de parler de Préhistoire toute la journée, à un public très divers, scolaires, petite enfance, publics familiaux, groupes d’adultes, personnes en situation de handicap ou empêchée.

Marie Soubira, démonstration de feu, public scolaire (c) Musée de l’Aurignacien

Son impression sur la vie associative de Grottes&Archéologies

La rencontre avec l’association Grottes&Archéologies est faite par le biais de Pauline Ramis. Elles se connaissent depuis quelques années, via l’association APAREA et des amis en commun.

Marie est fière de participer, à son échelle, à la réussite de cette belle association. Trésorière, elle intervient ponctuellement sur des évènements de médiations comme Festi’dolmen.

« C’est une association, vivante, bienveillante, qui véhicule des valeurs essentielles pour moi, la transmissions des savoirs pour toutes et tous, la création de ponts entre le monde de la recherche et le grand public, la possibilité de rendre accessible les sciences de l’archéologie, la sensibilisation au patrimoine et à sa sauvegarde. »

Marie Soubira à Festi’Dolmen, atelier musique préhistorique (c) Grottes&Archéologies

Nos pôles d’action

Le pôle Science

L’association aide ses membres, chercheurs et chercheuses lors des fouilles programmées ou des projets collectifs de recherche. Elle se positionne comme un soutien financier, comptable, technique et logistique. Elle incite et accompagne les responsables dans leurs démarches de valorisation et de médiation de la Science.

Missions soutenues : la grotte préhistorique du Mas d’Azil, le cirque de Troumouse et le site de Haille-de-
Pout, les templiers du Gers, les dolmens néolithiques du Sud-Ouest, la mission Human Origins in Namibia en Afrique, le site antique de Cadayrac en Aveyron

Le pôle Valorisation

L’objectif premier du pôle valorisation est de rendre accessible les données scientifiques à travers divers événements pour toucher le plus de monde comme : forum des associations, fête de la science, forum d’éducation populaire, Citolympiades, Festival Terre d’Ailleurs, fête de la Préhistoire de Brassempouy ou journées nationales de l’archéologie…

L’association met en place un certains nombres d’actions pour valoriser les données scientifiques comme des expositions, publie des ouvrages et des articles scientifiques. Elle organise ou participe à des conférences et s’engage dans la communication en directe des recherches menées sur le terrain.

Le pôle Médiation

Le pôle médiation est étroitement lié au pôle scientifique car il raconte les découvertes, les questionnements et plus généralement les recherches effectuées sur les sites archéologiques.

Grottes&Archéologies s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire avec une démarche scientifique. Elle s’engage dans des projets innovants, liés à des préoccupations sociales, auxquelles les sciences peuvent apporter une contribution pour former le regard critique et curieux detous les publics : enfants, adultes, seniors, touristes, personnes en situation de handicap ou empêchées… Ces projets ont pour objectifs de favoriser l’implication et la participation de chacun dans la vie de la société afin de développer le sens du partage, le respect de l’autre et l’ouverture d’esprit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s