Homo naledi finalement contemporain des sapiens ?

Que penser de la nouvelle datation de ce fossile d’hominidé ? Laurent Bruxelles en parle dans Le Figaro (11/04/17) et dans Le Monde (14/05/17)

Lee R. Berger est un grand communiquant ! Nous sommes maintenant habitués à ses mises en scène très bien orchestrées de la diffusion des résultats scientifiques de son équipe. Quitte à en faire un peu trop, ou trop tôt (cf. en bas de page une petite sélection de reportages qui ont été diffusés dans le monde entier sur la découverte d’Homo naledi).

En 2015, une quinzaine d’individus sont découverts dans la grotte de Rising Star dans le Craddle of Human Kind au nord de Johannesburg en Afrique du Sud. Leurs caractères sont bien ceux du genre Homo, mais la datation annoncée fait l’effet du bombe : au moins 2 millions d’années ! Cet Homo Naledi était donc en compétition pour les origines de notre espèce ! De plus, l’accumulation d’ossements au fond d’une grotte obscure et difficile d’accès semble volontaire… Une première pour une date aussi reculée !

Le monde scientifique balançait alors entre admiration et circonspection… Mais Laurent Bruxelles, parmi d’autres, pose alors la question du contexte géoarchéologique de cette découverte et donc de la validité de sa datation ancienne :

bouton02petit01 Laurent Bruxelles sur Europe 1 – 29/09/2015

Le site est fantastique, les fossiles parfaitement conservés (et en nombre), mais la date annoncée la semaine dernière est beaucoup plus récente : entre 335 000 et 230 000 ans. C’est ce que révèle un nouvel article de l’équipe de Lee R. Berger accompagnant un très complet article descriptif :

bouton02petit01 article Homo naledi

bouton02petit01 article datation

Du statut de premier d’hominidé en avance sur son temps, Homo naledi devient un cousin Africain au petit crâne, à l’image de l’Homme de Flores, contemporain des premiers sapiens comme notre autre cousin, au gros crâne lui : l’Homme de Neandertal…

« La datation paraît maintenant solide », nous dit Laurent Bruxelles (Inrap/Ifas et secrétaire de l’association Grottes&Archéologies) dans un article d’Hervé Morin dans le journal Le Monde du 14 mai 2017 :

bouton02petit01 logo le Monde

Dans un article de Cyrille Vanlerberghe dans le journal Le Figaro du 11 mai, accompagné d’ailleurs d’une belle infographie qui replace le fossile dans la longue chronologie des Homininés, Laurent insiste que la qualité du travail réalisé par l’équipe de Lee R. Berger sur les stratigraphies et les méthodes croisées de datations :

bouton02petit01figaro-desktop copie

Nous reprendrons la phrase de Jean-Jean Hublin (directeur à l’Institut Max-Planck de Leipzig), interviewé dans le même article à propos de cette nouvelle datation, qui est un scoop presque plus important que la première annonce : “« Homo naledi », une sorte de petit yeti africain avec un cerveau de la taille d’un pamplemousse ».

Maintenant, nous ferons comme Laurent dans l’article du Monde : « j’aimerais bien voir les outils de Naledi, il doit bien y en avoir »…

L’histoire ne fait que commencer, mais une fois de plus : la difficulté n’est pas de dater, mais de savoir ce que l’on date !

HON avril 2016 laurent 1000 DPI
Laurent Bruxelles à Sterkfontein (c)Marc Jarry/Inrap-Traces

http://video.nationalgeographic.com/video/ng-live/160627-sciex-nglive-berger-homo-naledi-part1-lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s